Archive for mars, 2010

La Wii aiderait à la rééducation des personnes victimes d’AVC

In : Actualité de la rééducation, Troubles cognitifs, Posted by charles on mar.03, 2010

(Press Photo/Adam Bird)

La Wii comme outil de rééducation (Press Photo/Adam Bird)

En faisant reproduire aux joueurs certains mouvements, la console Wii permettrait d’améliorer sensiblement la rééducation des personnes ayant été victimes d’un accident vasculaire cérébrale. C’est ce que démontre en tout cas une étude américaine principalement réalisée par Gustavo Saposnik.

2 groupes de victimes d’AVC ont été constitués 2 mois avant que les tests soient effectués. Les membres du premier ont utilisé durant 15 jours la console, jouant à des jeux dans lesquels on retrouve bon nombre des gestes du quotidien tels que « Cooking Mama » ou encore « Wii tennis ». L’autre groupe a quant à lui passé ces mêmes 15 jours à jouer aux cartes. Les résultats ont montré que les personnes du premier groupe avaient recouvré de meilleures fonctions motrices que celles appartenant au second, notamment au niveau de la vitesse et de la fermeté.

Selon les chercheurs, ces résultats s’expliquent par le fait que l’utilisation de la console réclame une répétition de mouvements intenses, ce qui se rapproche des techniques de rééducation classiques proposées aux patients. Le coté ludique de l’appareil n’est évidemment pas étranger à ce bon résultat et permet de faire faire davantage d’exercices sans que cela soit perçu comme un véritable « travail de récupération ».

Cette pratique ne peut constituer un traitement en soit et doit nécessairement s’inscrire dans un programme plus global. Son rôle est avant tout de compléter la rééducation classique en l’abordant sous un angle différent.

Déjà utilisée dans plusieurs maisons de retraite comme un outil pour maintenir les personnes âgées en forme, la Wii se découvre une nouvelle fonction et démontre l’intérêt de faire oublier aux patients qu’ils travaillent en leur proposant des programmes ludiques. L’apparition de ces appareils du quotidien dans le cadre médical, qu’il s’agisse de rééducation ou de prévention, est un plus qui permet d’aborder certaines tâches de façon plus positive (cf. l’article sur le développement par des kinésithérapeutes d’une application iphone pour apprendre les étirements).

Retrouvez l’article complet dEurope 1, Rééducation : les médecins disent Wii



Des étirements simples présentés par une kinésithérapeute sur votre iphone

In : Actualité de la rééducation, L'actualité de la kinésithérapie, Les bonnes pratiques de kinésithérapie, Posted by charles on mar.03, 2010

« Etirements faciles » : un site et une application iphone

Né de l’association entre Frédérique Schricke, masseur-kinésithérapeute à Cambrai et kiné de l’équipe de France d’athlétisme, avec Jean-Sébastien Galloo, directeur d’une société qui développe des applications pour iphone, le principe est simple : proposer des étirements simples et efficaces aux sportifs.

étirements faciles sur iphone

L’idée de départ est survenue suite au constat qu’il n’existait pas de plateforme réunissant des exercices d’étirement faciles simples à effectuer pour préparer l’effort. Viennent ensuite les séances de tournage dans l’optique de proposer un support visuel aux conseils apportés ainsi que la mise en place des dispositifs techniques. En ligne depuis le 19 février 2010, l’application compte déjà plus de 5500 téléchargements.

Un outil de prévention à l’égard des sportifs occasionnels comme expérimentés

L’application permet de faire son choix parmi les exercices proposés en fonction du muscle qui sera sollicité ou de la discipline que l’on s’apprête à pratiquer. A l’heure actuelle 2 disciplines sont disponibles, à savoir la course à pied et le ski. L’objectif étant d’étoffer le catalogue (3 nouveaux sports en cours de préparation et disponibles d’ici avril) et de rendre l’expérience plus interactive en faisant participer les utilisateurs.

La co-fondatrice Frédérique Schricke tient à préciser qu’il ne s’agit ici nullement de court-circuiter le travail des kinésithérapeutes : « Dans cette application, nous sommes dans la prévention, pas dans le soin. Ce n’est pas un site concurrent à la kinésithérapie, c’est un travail en amont, un autre aspect de notre métier qui est la prévention à travers un support ouvert au grand public. » On parle donc bien ici de prévention liée à la pratique, trop courante malheureusement, du sport sans étirements. Un grand nombre de pépins tels que les déchirures et autres courbatures pourraient ainsi être évitées. A ce titre, je me permets de vous renvoyer vers l’article paru en décembre dernier concernant les soins de base liés aux blessures musculaires ou articulaires.

Pour tous ceux que ça intéresse, n’hésitez pas à faire un petit tour sur le site d’étirements faciles, vous y trouverez bien sûr l’application pour iphone, ainsi que les dernières mises à jour la concernant.