Archive for juin, 2010

La kinésithérapie au secours de l’anoxerie

In : Actualité de la rééducation, Posted by charles on juin.06, 2010

la kinésithérapie contre l'anorexieUn article très intéressant sur l’utilisation de la kinésithérapie dans le cadre de l’anorexie a été publié sur le site du figaro en début de mois. Méconnue, la pratique permet de faire travailler les malades (très majoritairement des femmes) sur la représentation qu’elles ont de leur corps, notamment au niveau des volumes. Cette déficience est d’ailleurs bien illustrée par la kinésithérapeute Béatrice Després interrogée dans l’article : « Elles se voient comme démesurément grosses ou perdent la notion de volume. Elles ne pensent pas, par exemple, à se mettre de profil pour passer entre deux voitures, elles font toujours le tour. » L’anorexie entraine une perte de sensation sur laquelle il faut s’exercer, c’est pourquoi un atelier « motricité » a été mis en place. On y réapprend aux personnes malades à effectuer certains mouvements du quotidien.

L’équipe de kinésithérapeutes du centre Abadie à Bordeaux travaille également sur la musculation des malades. Il est très important de les accompagner dans cette phase quand on sait que les personnes anorexiques ont perdu les notions de fatigue et de douleur. Enfin l’aspect massage de la discipline, source d’appréhension en raison du contact peau à peau, doit être amené par étapes.

Pour plus d’informations, je vous suggère l’article complet du figaro intitulé : « Anorexie : Reprendre contact avec son corps par la kinésithérapie« 

Au même titre que l’article publié quelques mois plus tôt sur la rééducation suite à un traumatisme crânien, celui-ci démontre que les domaines d’application de la kinésithérapie n’ont de cesse de s’élargir.



Les guides de l’ostéopathie

In : Actualité de la rééducation, L'actualité de l'ostéopathie, Les bonnes pratiques de l'ostéopathie, Posted by astrid on juin.06, 2010

se soigner par l'osteopathie« Se soigner par l’ostéopathie », du Docteur Gilles Mondoloni, est un guide qui permet de comprendre les fondements de l’ostéopathie et ses différentes applications.

Des informations pratiques permettent de connaître les secrets d’une séance chez un ostéopathe (nombre de séances, quand consulter, …).
De plus, « Se soigner par l’ostéopathie » vous offre un guide d’exercices d’ostéopathie à pratiquer soi-même à titre de prévention des douleurs et d’entretien suite à des séances chez un spécialiste.
auto osteopathie

Si vous êtes davantage intéressé(e) par ces auto-exercices d’ostéopathie, vous pouvez également vous procurer le livre « Auto-ostéopathie : soulagez vous-même vos douleurs« , de Lionel Clergeaud. Vous y trouverez des conseils par rapport à la sédentarité, le manque d’exercice physique, les mouvements, etc. et des exercices pour soulager la zone cervicale, dorsale, lombaire, les points d’acupressure, et bien d’autres encore.



Comment se déroule une séance chez le kiné ?

In : Actualité de la rééducation, Le métier de kiné, Posted by astrid on juin.06, 2010

kinéSi avant votre première rencontre avec un kinésithérapeute, vous souhaitez récolter quelques informations sur la façon dont se déroule une séance, vous êtes à la bonne adresse !

Tout d’abord, sachez qu’un kiné travaille sur prescription médicale : un spécialiste ou un médecin traitant établit un diagnostic au préalable afin de déterminer ce qu’il faut soigner et combien de séances sont nécessaires (modulables selon les progrès effectués au fil des séances).

Le kinésithérapeute établit un programme de rééducation en fonction de vos besoins. Cela peut consister en des massages, donc pas d’action de votre part, ou en des petits exercices et des mouvements que vous devrez effectuer avec ou sans matériel (ballon, altères, …). Il est possible que votre kiné ait recours aux séances de groupe :   il vous recevra en même temps que plusieurs patients, et vous pourrez procéder aux exercices dans de petits box.

Les séances de kinésithérapie peuvent durer de 20 minutes à 1 heure environ. Une séance coûte aux alentours de 20€ (selon le kiné et la région dans laquelle il pratique), mais vos séances vous seront remboursées à 60% par la sécurité sociale et à 40% par votre mutuelle en général.