Category : Le métier de kiné

Comment se déroule une séance chez le kiné ?

In : Actualité de la rééducation, Le métier de kiné, Posted by astrid on juin.06, 2010

kinéSi avant votre première rencontre avec un kinésithérapeute, vous souhaitez récolter quelques informations sur la façon dont se déroule une séance, vous êtes à la bonne adresse !

Tout d’abord, sachez qu’un kiné travaille sur prescription médicale : un spécialiste ou un médecin traitant établit un diagnostic au préalable afin de déterminer ce qu’il faut soigner et combien de séances sont nécessaires (modulables selon les progrès effectués au fil des séances).

Le kinésithérapeute établit un programme de rééducation en fonction de vos besoins. Cela peut consister en des massages, donc pas d’action de votre part, ou en des petits exercices et des mouvements que vous devrez effectuer avec ou sans matériel (ballon, altères, …). Il est possible que votre kiné ait recours aux séances de groupe :   il vous recevra en même temps que plusieurs patients, et vous pourrez procéder aux exercices dans de petits box.

Les séances de kinésithérapie peuvent durer de 20 minutes à 1 heure environ. Une séance coûte aux alentours de 20€ (selon le kiné et la région dans laquelle il pratique), mais vos séances vous seront remboursées à 60% par la sécurité sociale et à 40% par votre mutuelle en général.



Physiotherapeute et kinesitherapeute : quelles differences ?

In : Actualité de la rééducation, L'actualité de la kinésithérapie, Le métier de kiné, Posted by astrid on oct.10, 2009

Dans beaucoup de pays, aucune différence n’est faite entre les deux termes. Pourtant, si chez nous nous en faisons une, c’est qu’il doit y avoir une différence de compétences ou de pratiques. Le physiothérapeute, contrairement au kiné, a la capacité de reconnaître les patients ne correspondant pas au domaine de compétence du physiothérapeute et son corrolaire obligé : le droit d’accueillir des patients en première intention, sans diagnostic médical préalable. Deuxièmement, il a une formation en thérapie manuelle lui permettant de pratiquer les manipulations vertébrales et le droit de réaliser ces dernières.Enfin, il connaît une intégration plus développée dans le sytème de santé publique leur permettant d’être le référent officiel pour évaluer les troubles musculo-squelettiques, respiratoires, neurologiques, les capacités sportives, … et de délivrer des certificats en rapport (ex : délivrance d’une carte d’handicapé).

Et cela fait toute la différence ;)