Tags: AVC

AVC : Un livret pour aider les masseurs-kinésithérapeutes et leurs patients

In : L'actualité de la kinésithérapie, Les bonnes pratiques de kinésithérapie, Posted by charles on nov.11, 2010

Programmes d'exercices à la suite d'un AVCLe mardi 19 octobre, le livret « Informations et programme d’exercices dans la suite d’un AVC » a été remis par ses quatre auteurs (*) à l’Ordre des masseurs-kinésithérapeutes et à France AVC, les deux institutions qui les ont soutenu dans leur travail et qui en assureront la diffusion électronique.

Découvrez en avant-première ce livret en le téléchargeant sur notre site www.ordremk.fr

Ce document, destiné aux personnes ayant subi un AVC, aux aidants et aux rééducateurs insiste sur l’information et l’éducation du patient.

Dans cette démarche la place des Masseurs-Kinésithérapeutes dépasse de loin le seul fait de mettre en place un accompagnement de rééducation. Il est le centre de la prise en charge qu’elle soit hospitalière ou ambulatoire. Elle met en lien les professionnels entre eux et met en place un outil transitionnel entre le patient et le thérapeute.

La question n’est plus : « qu’est ce que le masseur-kinésithérapeute peut faire pour moi » mais « que puis je faire avec le masseur-kinésithérapeute » ?

En assurant la diffusion de ce document, l’Ordre des masseurs-kinésithérapeutes et France AVC veulent toucher le plus grand nombre de patients et de professionnels afin de leur permettre de construire ensemble le meilleur programme de rééducation et d’éducation, pouvant améliorer la qualité de vie des patients handicapés par les suites d’un AVC.

Cet ouvrage apportera aux patients et à leurs proches les moyens d’identifier leurs difficultés, de mieux comprendre le handicap, mais également de mettre en place un programme d’auto rééducation (à travers des exercices quotidiens variés, et régulièrement révisés) et de leur en montrer les bénéfices.

Imprimé à 5000 exemplaires, il sera largement diffusé dans les services de neurologie, dans les Centres MPR et auprès des masseurs-kinésithérapeutes et de leurs patients. Il est également téléchargeable sur les sites suivants : www.ordremk.frwww.franceavc.com.franceavc.com – et www.ceerrf.fr

(*) AL. Bourgeais, V. Guay, F. Laroudie, C. Marsal, E. Thevenin-Lemoine



Prévenir un AVC : l’accident ischémique transitoire (AIT)

In : Actualité de la rééducation, Troubles cognitifs, Posted by astrid on mai.05, 2010

Nous avions déjà parlé des AVC (accident vasculaire cérébral) à l’occasion de l’article « La wii aiderait à la rééducation des personnes victimes d’AVC« . Nous allons aborder ici le sujet des AIT (accidents ischémiques transitoires), qui constituent des signaux permettant de prévenir un AVC dans près d’un tiers des cas.

Qu’est-ce qu’un AIT?

Un AIT est une forme légère d’AVC qui peut durer de quelques minutes à 24 heures maximum. Il ne laisse pas de séquelle cependant l’apparition d’un ou plusieurs AIT multiplie le risque d’AVC par 9,5 comparé à une personne du même âge et du même sexe n’en ayant jamais eu. Si vous êtes victime d’un AIT, un AVC peut survenir ensuite entre 48 heures et 3 mois.

AIT prévenir l'AVC Les symptômes de l’AIT peuvent être :

- paralysie d’un membre ou d’un côté
- baisse brutale, unilatérale de la vision ou vision double
- troubles de la sensibilité d’un membre ou d’un côté
- troubles du langage, difficulté à parler
- troubles de l’équilibre
- troubles de la compréhension
- fortes douleurs crâniennes soudaines (pour certains AVC hémorragiques)

Que faire si je suis victime d’un AIT?

Si vous êtes victime d’un AIT, consultez très rapidement votre médecin ou appelez le 15 (samu). Plus vous prendrez en charge rapidement votre AIT, plus vous aurez des chances d’éviter l’AVC. Et n’oubliez pas que les symptômes disparaissent rapidement mais demeurent une mise en garde à prendre au sérieux (aussi bien par vous que par votre médecin).
Pour diminuer les risques à long terme, adoptez une alimentation équilibrée, une activité physique régulière, évitez le tabac et l’alcool, le tout afin de prévenir d’hypertension artérielle et l’excès de cholestérol dans le sang.



Comprendre l’AVC

In : Actualité de la rééducation, Troubles cognitifs, Posted by astrid on sept.09, 2009

Un accident vasculaire cérébral (AVC), parfois appelé « attaque cérébrale », est un déficit neurologique soudain d’origine vasculaire. Perte de connaissance, avec arrêt partiel ou complet des fonctions cérébrales, ou une attaque provoquant la perte de conscience ou la mort soudaine du patient (apoplexie foudroyante).

Wikipedia.

Dans certains cas, la kinésithérapie peut aider à se remettre d’un AVC. Pour mieux comprendre ce qu’est un AVC, je vous invite et regarder cette extraordinaire intervention de Jill Bolte Taylor, neuro-anatomiste, lors d’une conférence TED. Passionnant, et émouvant.