Tags: kinésithérapie respiratoire

La kinésithérapie respiratoire pas efficace dans chaque cas de figure

In : Actualité de la rééducation, Pathologies et traitements, Posted by charles on oct.10, 2010

La kinésithérapie respiratoire pas toujours efficaceJusque-là en cas de bronchiolite, les parents se tournaient très souvent vers la kinésithérapie respiratoire. Toutefois une étude française vient de remettre en cause l’efficacité du traitement.

Pour rappel, la bronchiolite est une infection virale respiratoire qui provoque une obstruction des voies aériennes, altérant la respiration de l’enfant. La kinésithérapie respiratoire intervient pour évacuer les muqueuses et rétablir une respiration normale. Le praticien va augmenter le flux respiratoire pour provoquer toux et crachat qui permettront d’évacuer le surplus de mucus.

Menée par le Dr. Vincent Gajdos, l’étude ne démontre aucune différence significative de résultats entre les enfants ayant suivi des séances de kinésithérapie respiratoire et les autres. Pas d’améliorations non plus au niveau de l’admission en soins intensifs ou d’un gain de confort qu’aurait pu constater les parents.

Portant sur environ 500 enfants de moins de 2 ans hospitalisés dans des établissements parisiens, l’étude « tord le cou à la prescription systématique et aveugle de la kinésithérapie en hôpital ». Le Dr. Gajdos ajoute que « la kinésithérapie respiratoire devrait être réservée aux enfants très encombrés qui pourraient être soulagés par les séances ».

Le rôle des kinésithérapeutes dans le traitement des infections respiratoires est aussi d’inculquer aux parents les gestes simples qui peuvent soulager l’enfant, leur apprendre à prévenir les maladies et à déceler une aggravation.

Pour en savoir plus, consultez l’article Bronchiolite : la kiné remise en cause sur le site du parisien.