Tags: Kinésithérapie

Interdiction d’exercer faute de cotisation pour une kinésithérapeute

In : Actualité de la rééducation, L'actualité de la kinésithérapie, Posted by charles on août.08, 2010

Dans le domaine de la kinésithérapie comme dans quelques autres, un Ordre assez récent a été créé pour représenter les praticiens. Loin de faire l’unanimité de part une légitimité contestée, l’obligation qu’a chacun de s’y inscrire moyennant une cotisation comprise entre 130 et 280€ (selon le statut libéral ou salarié et l’assimilation cadre ou non de ce dernier) pose problème.

Ordre national de kinésithérapie

L’affaire opposait donc à partir d’hier l’Ordre à une kinésithérapeute exerçant depuis 1986 pour « exercice illégal de la profession de kinésithérapeute ». Fait assez rare, surtout quand on sait que sur 60 000 kinésithérapeutes en France, environ 8 000 sont dans la même situation. Seulement le procès devrait tourner court puisque risquant l’interdiction d’exercer, la principale intéressée à renvoyé son dossier d’inscription à l’Ordre.

Toutefois l’histoire ne s’arrête pas là puisque surprise et mécontente de voir son cas traité de manière exceptionnelle, la kinésithérapeute entend bien expliquer son choix de ne pas s’inscrire sur la scène publique mise à sa disposition depuis hier.

L’auteur de l’article « Un kiné au tribunal pour ne pas avoir cotisé à l’Ordre » fait le parallèle avec la situation des infirmières et infirmiers, en délicatesse également leur Ordre. Ce dernier pourrait en effet faire pression sur ceux n’ayant pas cotisé en menaçant leur droite d’exercer. Toutefois le faible taux d’inscription risque de compliquer la situation.



La kinésithérapie au secours de l’anoxerie

In : Actualité de la rééducation, Posted by charles on juin.06, 2010

la kinésithérapie contre l'anorexieUn article très intéressant sur l’utilisation de la kinésithérapie dans le cadre de l’anorexie a été publié sur le site du figaro en début de mois. Méconnue, la pratique permet de faire travailler les malades (très majoritairement des femmes) sur la représentation qu’elles ont de leur corps, notamment au niveau des volumes. Cette déficience est d’ailleurs bien illustrée par la kinésithérapeute Béatrice Després interrogée dans l’article : « Elles se voient comme démesurément grosses ou perdent la notion de volume. Elles ne pensent pas, par exemple, à se mettre de profil pour passer entre deux voitures, elles font toujours le tour. » L’anorexie entraine une perte de sensation sur laquelle il faut s’exercer, c’est pourquoi un atelier « motricité » a été mis en place. On y réapprend aux personnes malades à effectuer certains mouvements du quotidien.

L’équipe de kinésithérapeutes du centre Abadie à Bordeaux travaille également sur la musculation des malades. Il est très important de les accompagner dans cette phase quand on sait que les personnes anorexiques ont perdu les notions de fatigue et de douleur. Enfin l’aspect massage de la discipline, source d’appréhension en raison du contact peau à peau, doit être amené par étapes.

Pour plus d’informations, je vous suggère l’article complet du figaro intitulé : « Anorexie : Reprendre contact avec son corps par la kinésithérapie« 

Au même titre que l’article publié quelques mois plus tôt sur la rééducation suite à un traumatisme crânien, celui-ci démontre que les domaines d’application de la kinésithérapie n’ont de cesse de s’élargir.



La scoliose : diagnostic

In : Actualité de la rééducation, Pathologies d'ordre physique, Posted by astrid on mai.05, 2010

scolioseLa scoliose (du grec « tortueux ») est une torsion pathologique progressive entraînant une déformation en trois plans de la colonne vertébrale. Les vertèbres ne sont alors plus parfaitement empilées comme elles devraient l’être et leur rotation les unes par rapport aux autres selon un axe vertical peut mener à une déformation du thorax, de l’abdomen ou à la gibbosité. Ainsi, il ne faut pas confondre scoliose et « attitude scoliotique », cette dernière induisant une déviation latérale de la colonne mais pas de rotation de vertèbres.

Vous trouverez sur ce site dédié à la scoliose des schémas présentant les différentes formes de scoliose : thoracique, thoraco-lombaire, lombaire, thoraco-lombaire à double courbure.

Diagnostiquer une scoliose

La scoliose doit être diagnostiquée le plus tôt possible, elle est souvent dépistée par le médecin scolaire, le médecin de famille ou le pédiatre. Les parents jouent également un rôle important et doivent surveiller le dos de leur enfant. Une scoliose peut également évoluer après l’adolescence et se constituer à l’âge adulte, on parle alors de scoliose dégénérative primitive.

Une scoliose est une déformation dans les trois plans de l’espace; la rotation vertébrale dans le plan horizontal est l’anomalie fondamentale.
Un examen clinique  durant lequel le médecin observe l’équilibre du rachis est nécessaire en cas de doute (douleur dorsale, anomalie morphologique constatée par l’entourage ou antécédents familiaux), puis un examen radiographique afin de confirmer de façon sûr s’il s’agit d’une scoliose ou d’une attitude scoliotique, de déterminer l’importance de la scoliose, de calculer la torsion des vertèbres et d’apprécier l’importance de la maturité osseuse.

Traitement d’une scoliose

Plusieurs traitements sont possibles selon le degré de gravité de la scoliose et son évolution.

Des séances de kinésithérapie se révèleront utiles dans le cas d’attitude scoliotique ou de scoliose légère. Ses exercices permettront d’augmenter la musculature du thorax, de faciliter la ventilation pulmonaire et de corriger les mauvaises postures. La kinésithérapie ne fera pas disparaître la maladie, cependant elle est indispensable dans le traitement de la scoliose, en complément d’une rééducation posturale, d’une musculation sous corset, d’élongation, etc.

Lorsque la scoliose est plus importante et évolutive, un traitement orthopédique permettra de prescrire le port d’un corset plusieurs mois avec en complément des séances de kinésithérapie ainsi que la pratique d’un sport adapté telle que la natation.

En ce qui concerne les scoliose les plus graves et prises en charge trop tardivement, un traitement chirurgical permettra de corriger la déformation dans les trois plans de l’espace et ainsi d’éviter les complications. Il s’agit d’une opération lourde qui implique la pose de tiges métalliques et de greffes osseuses entre les vertèbres.



Presence des kine liberaux sur le territoire

In : Actualité de la rééducation, L'actualité de la kinésithérapie, Posted by astrid on nov.11, 2009

En septembre, les Echos publiaient un article sur l’installation des kinés sur le territoire, et de l’accord qui venait d’être signé. Cet article, que je vous recommande de lire, est accompagné par un graphique montrant la présence des kinés libéraux sur le territoire. Une donnée très intéressante :

Une information à recouper à celle de C@rtosanté !



Un kine en ligne avec Virtual Physio

In : Actualité de la rééducation, L'actualité de la kinésithérapie, Posted by astrid on nov.11, 2009

Des australiens (décidément bien en avance sur le web) viennent de lancer Virtual Physio, une solution en ligne de diagonistique phyisiothérapeutique. Destiné aux patients, il permet de fournir des informations d’auto-prise en charge.

Capture d’écran 2010-02-01 à 00.17.47

Le service, qui sera disponible gratuitement dans quelques semaines, donnera des indications précises sur comment soulager sa douleur, le tout anonymement.

Prudent, le site précise qu’il ne permet tout de même pas de se passer d’un spécialiste… physique !



C@rtosante : visualiser l’implantation des medecins

In : Actualité de la rééducation, Posted by Simon Robic on oct.10, 2009

Capture d’écran 2010-02-01 à 00.10.58

L’URCAM a mis en ligne un site, C@rtosante (le @ pour remplacer le a, c’est très 1997…) qui nous présente la démographie médicale sous toutes ses formes.

Idéal si vous souhaitez ouvrir un cabinet de kinésithérapie ou d’ostéopathie. Vous pouvez savoir où nous manquons de spécialistes.



Physiotherapeute et kinesitherapeute : quelles differences ?

In : Actualité de la rééducation, L'actualité de la kinésithérapie, Le métier de kiné, Posted by astrid on oct.10, 2009

Dans beaucoup de pays, aucune différence n’est faite entre les deux termes. Pourtant, si chez nous nous en faisons une, c’est qu’il doit y avoir une différence de compétences ou de pratiques. Le physiothérapeute, contrairement au kiné, a la capacité de reconnaître les patients ne correspondant pas au domaine de compétence du physiothérapeute et son corrolaire obligé : le droit d’accueillir des patients en première intention, sans diagnostic médical préalable. Deuxièmement, il a une formation en thérapie manuelle lui permettant de pratiquer les manipulations vertébrales et le droit de réaliser ces dernières.Enfin, il connaît une intégration plus développée dans le sytème de santé publique leur permettant d’être le référent officiel pour évaluer les troubles musculo-squelettiques, respiratoires, neurologiques, les capacités sportives, … et de délivrer des certificats en rapport (ex : délivrance d’une carte d’handicapé).

Et cela fait toute la différence ;)



Comprendre l’AVC

In : Actualité de la rééducation, Troubles cognitifs, Posted by astrid on sept.09, 2009

Un accident vasculaire cérébral (AVC), parfois appelé « attaque cérébrale », est un déficit neurologique soudain d’origine vasculaire. Perte de connaissance, avec arrêt partiel ou complet des fonctions cérébrales, ou une attaque provoquant la perte de conscience ou la mort soudaine du patient (apoplexie foudroyante).

Wikipedia.

Dans certains cas, la kinésithérapie peut aider à se remettre d’un AVC. Pour mieux comprendre ce qu’est un AVC, je vous invite et regarder cette extraordinaire intervention de Jill Bolte Taylor, neuro-anatomiste, lors d’une conférence TED. Passionnant, et émouvant.



Un site pour l’osteopathie et l’enfance

In : Actualité de la rééducation, L'actualité de l'ostéopathie, Posted by astrid on sept.09, 2009

Nous parlions dans l’article précédent de liens vers des sites de kiné et d’ostéo, signalons l’arrivée du site osteo-enfant.fr. Destiné aux patients, il regorge d’informations pratiques.

Bienvenue et longue vie !



Kinesitherapie et osteopathie sur Internet

In : Actualité de la rééducation, L'actualité de l'ostéopathie, L'actualité de la kinésithérapie, Posted by astrid on sept.09, 2009

Il est toujours intéressant d’avoir dans ses favoris plusieurs sources d’information sur la kinésithérapie, ou sur l’ostéopathie.

Connaissez-vous delicious ? C’est un service en ligne de partage de favoris.

Voici les liens partagés pour la kinésithérapie, et pour l’ostéopathie.

Et vous ? Quelles sont vos meilleurs liens sur le sujet ?